Laissez nous un message

Anatomie d'un couteau forgé.

Publié le 29/11/2011

 

Pour bien choisir un couteau professionnel forgé, il est essentiel d'apprécier sa qualité. Pour cela il est important de connaître les éléments de sa composition. Nous allons donc voir ensemble les différentes appellations données aux éléments constitutifs d'un couteau forgé.

- La lame : est une partie importante du couteau puisque c'est elle qui vous permettra de couper :) La lame peut être composée d'acier inoxydable, céramique, titane, ou encore être en acier damassé.

 

- La pointe : dans la grande majorité des cas, c'est l'une des parties les plus fragiles d'un couteau car tout simplement la plus fine et la plus pointue.

- Le fil de la lame (son tranchant) : est la partie avec laquelle vous coupez. Le fil est très fin et demande beaucoup de précaution lors de l'affûtage (éviter de dépasser un angle de 25°C). Pour apprendre un plus sur l'aiguisage au fusil, rendez vous sur la page "Comment affûter des couteaux avec un fusil à aiguiser".

 

- L'émouture de la lame : il existe différents types d'émoutures de lame (concave, plate, ciseau ou convexe). Si vous souhaitez en savoir davantage, rendez vous sur l'article "Quels sont les différents types d'émoutures de lame".

 

- Le dos de la lame : est l'opposé du fil et est beaucoup plus épais. C'est ce dos de lame qui apportera à la lame toute sa robustesse et sa tenue lors de la coupe.

 

- La mitre : est un élément très important puisqu'elle va venir faire la jonction entre le manche et la lame. Elle apporte donc un maximum de résistance au couteau. Elle peut être ronde ou plate (ou carrée).

 

- Les rivets : permettent tout simplement de maintenir les plaquettes sur la soie du couteau.

- Le corbin : est une "butée" qui sécurise la main de l'utilisateur. Il assure une bonne prise du couteau et permet à l'utilisateur d'avoir la main bien calée entre la garde et le corbin. Certains couteaux ne sont pas munis de ce corbin mais d'un pommeau qui vient finir la partie extérieure du manche.

 

- La soie : est la continuité de la lame dans le manche. C'est elle qui accueillera les plaquettes, elle est ni plus ni moins que l'ossature du manche. La soie est un gage de qualité très important pour un couteau forgé.

 

- La garde : vient marquer un arrêt "tactile" entre le manche et la lame, elle permet donc de protéger la main de l'utilisateur lors de la découpe. La garde ne se retrouve pas sur tous les couteaux; par exemple la gamme de couteaux japonais Tamahagane n'est pas munie de garde.

- Les plaquettes : viennent se fixer sur la soie. Elles apporteront au couteau toute leur authenticité de part leur composition : bois, résine ABS, inox, aluminium, ...

 

Pour résumer :

La lame est constituée de : la pointe + le fil + l'émouture + le dos

Le manche est constitué de : la mitre + les rivets + le corbin + la soie + la garde + les plaquettes

 

 

 

Mitre ronde et mitre plate

 

 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire